Comment Bien Préparer son Retour au Pays

diaspora-africaine

De plus en plus d’africains résidant hors de leur pays nourrissent le désir de rentrer sur la terre de leurs ancêtres afin d’y poursuivre leur vie et apporter leur contribution au développement de leur nation.

Cependant, un retour au pays ne doit pas s’improviser mais minutieusement se préparer.

Un adage dit, une bonne préparation prévient contre les pauvres performances et cela est bien vrai dans le cadre d’un retour définitif au pays.

Pour cela, je vous partage 3 points que je considère comme les fondements d’un retour bien préparer.

Je les ai moi-même appliqués et ils m’ont été d’une grande aide, j’espère que ce sera idem pour vous.

Le premier point se résume en seul mot, vision : Il faut clairement définir ce que vous désirez accomplir au pays.

Cela peut être construire une école, ouvrir une association, créer une entreprise ou encore trouver un emploi.

Peu importe votre objectif, il doit être clairement ciblé car sans vision l’être humain se perd.

Posez-vous la question suivante, pourquoi est-ce que je veux rentrer au pays ? Et assurez-vous d’être honnête et sincère avec vous même en y répondant.

Nous avons tous enfouit au fond de nous un rêve, une vision, un but ultime et pour certains cette étincelle brûle dans notre cœur depuis  l’enfance.

A l’age de 12 ans je rêvais de devenir un entrepreneur qui créerait ses entreprises dans son pays natal, et aujourd’hui une vingtaine d’année après le rêve est devenu réalité.

Peut-être que ta vision date de ta plus tendre enfance, ton adolescence ou même que tu l’as eu à ton âge adulte,

l’essentiel c’est qu’elle soit claire pour toi et que tu la poursuives jusqu’à son accomplissement.

Le second fondement c’est la prospection. Et oui, se lancer en terrain inconnu n’est pas recommandé lorsqu’on veut entamer une aventure qui engage sa vie et celle de sa famille.

Alors il serait judicieux de bien faire vos devoirs concernant le terrain que vous comptez conquérir, en opérant une étude méthodique du terrain

pour y trouver la ou les bonnes opportunités, et plus particulièrement celle qui correspond à votre vision.

Pour cela, quelques séjours (plus ou moins longs) dans votre pays d’origine vous aideront à vous enquérir des réalités du terrain

souvent très différentes de l’mage dépeinte par les médias internationaux, et  comprendre le système en place qui aura surement évolué pendant votre absence.

Cette étape est cruciale, beaucoup de gens rentrent au pays et cherchent à tout faire pour au final se retrouver sans un sous,

obligés de repartir dans leur pays d’accueil se refaire une santé financière avant de revenir tenter leur chance sur la terre de leurs ancêtres.

Ce mode opératoire est atypique des personnes qui n’ont pas fait une bonne prospection du terrain et des opportunités offertes.

Ne t’ajoutes pas à cette liste de personnes et fais bien tes devoirs en descendant plusieurs fois au pays selon tes moyens et ton temps.

La prospection influencera ta vision et te poussera parfois à réajuster ton fusil d’épaule, et bien cibler tes objectifs afin de mieux les adapter au pays.

flat,550x550,075,fLe troisième fondement c’est l’argent. Je ne vous apprendrais surement rien

si je vous disais que l’argent est le nerf de la guerre et que sans lui on ne peut rien faire.

Par conséquent, votre retour au pays a plus de chances de mieux se dérouler avec de l’argent en poche que sans un sous.

Simplement dit, Il faut se préparer financièrement à rentrer dans son pays.

Beaucoup vivent à l’étranger, perçoivent un salaire qu’ils dépensent entièrement dans leur pays de résidence, pour ensuite survivre les fins de mois sur des crédits bancaires.

Lorsque des frères et sœurs de la diaspora qui vivent en occident me disent « Christian tu sais ce n’est pas facile de faire économies là où on vit »,

ma réponse est la suivante « pas facile ne veut pas dire impossible »

Il s’agit ici d’une question de discipline dans vos choix financiers, car si d’autres l’ont fait alors vous pouvez aussi le faire. Comment s’y prendre ?

Commencez à mettre de l‘argent de coté chaque mois ou a chacune de vos entrées financières.

Cela non pas seulement pour les jours de sécheresse mais pour l’investissement dans votre projet de retour au pays, pour la réalisation de votre rêve chez vous.

Je recommandes pour ce fait de scinder votre épargne en deux volets, première tranche de vos économies destinée à vos besoins personnels et la seconde tranche pour votre projet de retour au bled.

Le quatrième fondement, c’est le réseau relationnel que j’expliquerais ici en deux points.

Tout d’abord, pour quelqu’un qui compte rentrer dans son pays il serait sage de rentrer en contact avec vos connaissances qui ont déjà fait le pas et résident maintenant sur le continent.

Il s’agit de personnes issues de la diaspora qui sont finalement rentrer au pays, et dont le retour a été un succès malgré les difficultés rencontrées.

Elles sont peut-être des membres de votre famille, des amis, des anciens collègues de classe ou de travail, etc….

Partager leur votre projet, vos inquiétudes, vos challenges, elles seront à même de vous guider car elles sont surement passées par les mêmes choses.

Eviter de consulter des gens aigris, frustrés de leur retour au pays car ils n’ont pas réussi à accomplir leur projet et sont repartis déçus.

Cette catégorie de personnes a souvent tendance à prendre leur cas pour une généralité, ce qui n’aura de fait que de vous décourager dans votre démarche.

Ensuite, il faut gonfler votre carnet d’adresse lors de vos différents séjours de prospection au pays.

En d’autres termes vous devez chercher à rencontrer du monde mais du beau monde.

Construisez de bonnes relations en faisant un suivi avec des gens que vous rencontrez pour la première fois, nouer des relations avec les amis de vos amis.

Cherchez à participer à des événements qui rassemblent les gens, tel que des mariages, cérémonies, séminaires, conférences, etc…

Demander à vos contacts de vous faire rencontrer des gens car vous désirez étayer votre carnet d’adresse.

On ne sait jamais de qui viendra la clé qui ouvrira la porte de notre réussite, donc attelez vous à la tache.

Apres avoir obtenu sa licence au Bénin, ma petite sœur décida de rentrer en Centrafrique son pays d’origine.

Je pris connaissance de ce qu’elle voulait faire et lui proposais de m’accompagner  dans la majorité de mes déplacements

afin qu’elle puisse entamer la construction de son carnet d’adresse. Suivant mon conseil, a chaque rencontre elle faisait part de son projet, expliquais pourquoi elle était rentrée au pays et ce qu’elle comptait y faire.

Cette démarche ne dura pas un mois qu’elle obtenu un stage dans la société Telecel ,premier opérateur téléphonique du pays

cela grâce à un contact rencontré lors de nos différents déplacements. Le réseau ça aide, alors si vous êtes plutôt du genre casanier il va falloir sortir de votre zone de confort.

Nous avons quitté notre pays pour multiples raisons, poursuivre des études, fuir la pauvreté ou la guerre, rejoindre la famille, ou encore travailler.

Cependant, nombreuses sont les personnes fatiguées de la vie qu’elles mènent à l’étranger, désirant rentrer au pays et tu en fais peut être parti.

Rentrer au pays c’est bien prépare son retour retour c’est mieux, car une bonne préparation prévient contre une pauvre performance.

Personne ne désirent rentrer au pays pour échouer, en posant les quatre fondements mentionnés dans cet article, vision, prospection, argent et réseau,

tu augmenteras tes chances de réussir de ton retour au pays.

9 commentaires sur “Comment Bien Préparer son Retour au Pays

  1. J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers. Au plaisir.

  2. Je tiens particulièrement à féliciter le créateur de ce blog pour ce dévouement, le travail abattu, ce sens aigu de patriotisme. Je me retrouve dans chacun des propos et conseils avancés. Et ils me sont sincèrement d’une grande utilité étant moi-même dans une étape de préparation à un retour imminent au pays. Chapeau! Continuez dans ce sens!

  3. Belle initiative avec ce merveilleux outil de communication « Ce Blog =L’appel du Pays » qui prône ou plutôt qui véhicule des astuces, motive, et se veut le let-motiv d’une vraie envie de revenir sur la terre qui a vu naître la Diaspora et qui désireuse d’un retour au pays natal dans une confiance certaine de vouloir changer les choses.

    Je ne peux que le recommander, et mon humble contribution sera de le promouvoir en y postant très souvent des suggestions, ou mon esprit critique à faire bouger la jeunesse centrafricaine à se sentir redevable de la richesse que chacun peut apporter à ce beau pays qui doit être vue à l’extérieur comme une terre promise ou coule le lait et le miel.

    Je crois en la jeunesse centrafricaine et vous s’en êtes un bel exemple Monsieur Gazabenti Christian de son devenir de par vos ambitions et réalisations. Mes respects.
    Fred

  4. Les raisons pour lesquelles nous quittons nos pays sont multiples (certains sont en quête d’une vie meilleure, tandis que d’autres recherchent un cadre propice pour leurs études etc…) Toute personne qui vit à l’étranger s’expose automatiquement aux cultures et savoir-faire du pays dans lequel elle se trouve. Cette découverte déclenche un sentiment de comparaison dans le but de tirer le meilleur… vivre à l’étranger fait de nous une personne avertie… de ce fait, il est super important de rentrer avec un projet pour l’essor de son pays d’origine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.