Investir en Centrafrique : 5 Opportunités d’Affaires Prometteuses

La Centrafrique est une terre remplie d’opportunités d’affaires attrayantes et profitables.

Je vous propose de découvrir 5 niches dans lesquelles investir son argent et son temps peut beaucoup vous rapporter.

Alors sans plus tarder, allons-y.

L’AGROBUSINESS ET LE MANIOC

manioc-centrafriqueLa Centrafrique c’est environ 15 millions de terre arable inexploitée. Un sol riche et fertile sous lequel tout pousse.

Le pays importe 80% de ses besoins, ce qui montre pleinement le potentiel économique derrière l’investissement agricole.

Que ce soit avec la culture de Manioc, maïs, tomate ou autres, l’opportunité de prospérer avec l’agrobusiness est réelle en Centrafrique.

Prenons par exemple le manioc, aliment de base de la population centrafricaine, il est consommé sur toute l’étendue du territoire.

Les besoins de la Centrafrique en manioc est de 600 000 Tonnes par an,

Alors que la production locale n’est que de 200 000 Tonnes.

La demande est grande, cependant l’offre faible entraîne l’importation de manioc

depuis des pays voisins, comme la République Démocratique du Congo.

J’ai entendu plusieurs personnes prêcher les méfaits du manioc sur la santé en déclarant par exemple,

« le manioc contient du cyanure, c’est un poison mortel» ou « le manioc n’est pas nourrissant, il contient que de l’amidon ».

Cependant, pour la plupart des africains comme moi,

nos grands-parents n’avaient pas comme nous aujourd’hui l’embarras du choix entre pattes, riz, couscous, ect…

Lorsqu’il s’agissait de manger, Ils consommaient du manioc matin, midi et soir.

Cela n’a pas empêché que nombreux d’entre eux dépassent vécurent plus de 70 ans.

La vérité c’est que nous qui aujourd’hui mangeons ce que nous voulons,

ne sommes pas en meilleure santé que nos aïeuls à leur époque.

Investir dans la filière manioc en centrafrique, c’est toucher un marché de plus de 4 millions de consommateurs,

dont une population en majorité jeune qui n’est pas prête de s’abstenir

de consommer la tubercule légendaire qui a tant bercé son enfance.

LES SOLUTIONS SOLAIRES

panneaux-solaires-habitat-1-750x400La capitale Bangui et les autres villes du pays ou le courant est desservi vivent au rythme des délestages quotidien.

La Société Nationale de distribution d’électricité (ENERCA) n’a pas la capacité

et les infrastructures requises pour couvrir tout le territoire centrafricain.

Entre les particuliers et les entreprises pour qui l’électricité est nécessaire

à la subsistance du foyer et une meilleure productivité de l’entreprise,

La demande en matière d’énergie est très grande, je dirais même alarmante.

Sans électricité un pays ne peut pas se développer.

Investir en Centrafrique dans un business qui apporte des solutions solaires peut s’avérer être une affaire rentable.

Certaines sociétés étrangères a l’instar de Aptech Africa ont compris cela

et ne se sont pas fait prier pour s’installer à Bangui.

L’EAU POTABLE

eau-centrafrique

L’adage qui dit « l’eau c’est la vie » résume bien l’opportunité d’affaire

et le potentiel économique qui réside dans le commerce de l’eau.

En investissant dans l’eau on peut bien gagner, et  même très bien gagner sa vie.

Cela est d’autant vrai dans les pays développés, et encore plus vraix en Centrafrique

ou le besoin en eau potable est immense et la compétition faible.

La société nationale de distribution d’eau (SODECA) fournit une eau

dont la qualité laisse à désirer et n’alimente pas toute la population.

Ce qui pousse les citoyens a opté pour l’eau de la sodeca traitée

par des particuliers ou des sociétés privées et revendues en sachet et bouteille.

Ou encore pour de l’eau minérale issues des nappes souterraines exploitées

et distribuées par quelques sociétés privées a Bangui.

Investir dans l’eau en Centrafrique c’est investir dans un business intemporel,

car les gens auront toujours soif et ne peuvent survivre sans eau, surtout sans eau de qualité.

L’ELEVAGE DE BOVINS ET VOLAILLE

elevage-centrafriqueLa viande de bœuf et de cabris est extrêmement appréciée des Centrafricains.

Le pays a vu sa production bovine chuter de manière vertigineuse suite à la crise 2013.

Conséquence, le prix de la viande de bœuf sur le marché local a flambé,

et le pays s’est tourné vers des importations qui malgré tout ne satisfont pas la demande locale.

Investir en Centrafrique dans l’élevage de bœufs est une opportunité qui a un potentiel économique non négligeable,

Car ce n’est pas de sitôt que les gens arrêteront pas de manger et surtout qu’ils s’arrêteront de manger de la viande de bœuf.

Investir dans ce secteur, c’est la possibilité de vendre non seulement la viande de bœuf

mais aussi commercialisé le lait de vache.

Les Centrafricains aiment bien la viande bœuf mais ils raffolent également de poulets.

Dans le pays du cœur de l’Afrique, le potentiel économique des investissements en poulaillers n’est plus à démontrer.

Le nombre de personnes qui se lancent dans ce secteur augmente chaque année.

Des gens vont même jusqu’à créer leur poulailler au sein de leur résidence principale.

Le centrafricain consomme 2Kg de poulets par an alors que,

la moyenne africaine est de 8kilos par habitant par an, et la moyenne mondiale est de 14kg par habitant par an.

Tout cela cause du manque d’aliment de qualité pour l’élevage,

Car 80% de l’élevage de poulet repose sur l’alimentation des volailles.

La viande de poulet est très prisée en Centrafrique malgré son coût pas des moindres,

cela ne décourage en rien les consommateurs.

Investir en Centrafrique dans l’élevage de poulets est doublement bénéfique,

car c’est gagner de l’argent non seulement avec la vente de la volaille, mais aussi avec les œufs.

 LE MOBILE MONEY

mobile-money-centrafrique

La Centrafrique a un très faible taux de bancarisation,

ce qui laisse un grand marché aux solutions de paiement électronique.

Il n’existe aucune plateforme de paiement mobile qui permet aux centrafricains,

de pouvoir régler leurs achats quotidiens via leur mobile.

Seul l’opérateur télécom français Orange, avec sa plateforme de paiement Orange money,

permet d’envoyer de l’argent à autrui, acheter du crédit pour son mobile,

et payer son abonnement CANAL+, a part rien de plus.

Certes, peu de centrafricains possède des comptes en banques,

mais beaucoup possèdent un téléphone portable.

Investir dans la création d’un porte-monnaie électronique

pour sécuriser son argent, régler ses factures et achats via paiement électronique,

C’est investir dans le futur, un futur qui ne va pas tarder à se manifester,

un futur qui bénéficiera certainement aux premiers arrivés.

CONCLUSION

La Centrafrique est une terre vierge, un pays que certains qualifient de chèque en blanc ou tout peut se faire.

Les opportunités d’investissements et d’affaires sont nombreuses,

certaines requièrent un capital de départ élevé et d’autres non.

Existerait-il seulement 5 opportunités d’investissement capables

de rapporter de bons bénéfices en Centrafrique ? Certainement pas.

Cependant, les secteurs énumérés plus haut dans cet article répondent tous

à une forte demande qui demeure dans le pays.

Et plus la demande est grande, plus la probabilité de faire de bons profits s’agrandit.

2 commentaires sur “Investir en Centrafrique : 5 Opportunités d’Affaires Prometteuses

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.